Seule la révolution peut sauver la planète!

images (1)Face à l’urgence climatique et aux cris de millions de personnes d’arrêter le massacre de l’environnement, les gros pollueurs de la planète refusent de mettre en vigueur même des mesures dérisoires. Le chef négationniste et anti-science américain du 2e plus grand émetteur de CO2 au monde n’est pas le seul à se moquer des dangers et des conséquences pour l’humanité, soit par inaction, soit carrément en renforçant la production de gaz à effet de serre. Et l’approche superficielle de la France, leader auto proclamé de la CoP21, est très loin du compte.

Si l’on sait que ces gouvernements servent un système capitaliste-impérialiste, pilleur des ressources, alimenté de combustibles fossiles détruisant la planète, un système criminel d’une cruauté extrême qui emprisonne l’humanité entière, comment devons-nous réagir? Ce n’est pas une simple question de mauvaise foi et volonté des dirigeants et capitaines d’industrie: aucun régime politique impérialiste ne s’échappera à la logique et au fonctionnement internes de l’accumulation capitaliste. Il faut arrêter de s’attendre à ce que les problèmes du climat et de l’environnement soient résolus par ce système meurtrier et les États qui le gèrent.

Si l’on sait que le capitalisme est le problème… ne faut-il pas s’en débarrasser ?

La crise du réchauffement climatique ne peut se résoudre définitivement qu’à l’échelle mondiale, à partir d’une perspective globale et sous un système social différent.

Il faudra construire un mouvement révolutionnaire contre la source du problème et assumer la responsabilité pour la réorganisation de la société d’une manière radicalement différente. Un mouvement qui vise à mettre fin aux inégalités sociales et raciales, à chaque injustice et à chaque crime que commet le système actuel, y compris tout ce qui concerne les ravages de la planète. Un tel mouvement peut, sous la direction d’un nouveau pouvoir politique révolutionnaire, s’adresser aux problèmes de l’environnement, se mettre à réparer les dégâts du passé capitaliste et réorganiser l’économie de manière durable, rationnelle et socialement juste. Ce n’est pas la plus facile des chemins à prendre, mais c’est la seule solution pour sauver la planète.

 

 

cropped-revolutionary-internationalist-movement3.jpgLes révolutions socialistes du 20e siècle dans l’Union Soviétique et la Chine de Mao Zedong ont fait des percées sans parallèles, mais ont aussi souffert de défaillances conceptuelles et pratiques. Bob Avakian, dirigeant communiste révolutionnaire et auteur du Nouveau Communisme, a fait le bilan des avancées et des problèmes dans la perspective d’un avenir véritablement révolutionnaire que l’on a besoin de construire – et comment y arriver. Nous invitons toutes celles et tous ceux qui refusent les arguments “réalistes” pendant que la planète brûle, qui refusent d’accepter un monde inacceptable, à découvrir les écrits incontournables d’Avakian. Voir revcom.us

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s